Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partenaires

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

Publié par Lolo Leblog

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Découverte d’un tout nouveau jeu :
Taggle Patron ! 
Rien que le dire... Oh, que ça fait du bien !
😅😂🤣
************************
Auteur(s)
Yves Hirschfeld et Fabien Bleuze
3 à 12 joueurs
Environ 25 minutes
À partir de 16 ans

Éditions  Le Droit de perdre 

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.
Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

À chaque tour, le boss va lire des cartes Réflexion différentes à chacun des autres joueurs, qui sont ses employés.

Par exemple, il va te dire : Ça vous dit un petit week-end de travail en amoureux ?

Réponds-lui alors illico avec la meilleure punchline sur ta carte Répliques : Et sinon, pour mon augmentation ?

Le meneur joue le rôle d’un patron timbré... Il lit à chacun de ses employés une réflexion différente (carte rouge). 
À chaque fois, ceux-ci lui répondent du tac au tac avec leur meilleure réplique (carte noire).

Exemples : Patron : Vas-y, ferme la porte et fouette moi ! 
Employé : Même pas un petit bisou d’abord ? 
P. : Je vais bientôt mourir et j’ai pensé à toi pour me remplacer. 
E. : Avec de la coke, ça ira mieux ! 

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Après les dialogues, le patron dit « Taggle ! » à l’employé qui lui a donné - à son avis - la réplique la moins bonne. Au tour suivant, un autre joueur devient patron, mais chacun garde sa carte de répliques jusqu’à en avoir utilisé les quatre possiblités.

À chaque « Taggle », un joueur perd une vie sur son compteur. Après 6 « Taggle », le joueur est viré et la partie est terminée !

Ce jeu est vraiment très drôle et fera une bonne idée de cadeau 🎁 

Vous aimez ce genre de jeu ?

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article