Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partenaires

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

Publié par Lolo Leblog

Comment réduire mon empreinte écologique ?

Comment réduire mon empreinte écologique ?

C'est un sujet de société qui me tient à cœur et dont je vous parle souvent sur mes réseaux sociaux.

L’empreinte écologie est l’un des grands sujets de ces dernières années, mais il est parfois difficile de s’y retrouver et de savoir comment se comporter pour la réduire !

 

Qu'est-ce que l'empreinte écologique ?

Aussi appelée empreinte environnementale, l'empreinte écologique est la mesure de la pression qu'exercent les hommes sur la nature. C'est un outil imaginé et développé par le Global Footprint Network.

Sa valeur est estimée en hectares globaux ou en nombre de planètes et permet de définir la part terrestre nécessaire à chaque individu pour chacun de ses besoins fondamentaux.

Ainsi, les chercheurs se sont rendu compte que la date du jour du dépassement mondial se rapproche plus rapidement. Cette date correspond au jour à partir duquel les hommes auront entièrement consommé les ressources que peut produire la terre en une année.

Comment réduire mon empreinte écologique ?

Comment est-elle calculée ?

Pour bien calculer l'empreinte écologique, on tient compte des facteurs qui suivent :

  • la capacité qu'a la terre de pouvoir gérer ses ressources (biocapacité) et les ressources consommées par les hommes ;
  • les déchets qu'elles produisent.

 

Réduire son empreinte quotidiennement

Pour réduire efficacement son empreinte écologique, il faut prendre en compte chacune de ses composantes : les champs cultivés, les pâturages, la pêche, les forêts pour exploitation du bois, les forêts pour l'absorption du carbone et l'émission de l'oxygène, les terrains construits.

 

Ainsi, on pourrait déjà penser à :

  • changer son offre sur le gaz et l'électricité pour des offres favorisant les énergies renouvelables avec des fournisseurs plus modernes, comme celui-ci par exemple, et axé sur le futur.
  • mieux utiliser ses appareils numériques pour une durée de vie plus longue et en essayant de les faire réparer s’ils tombent en panne au lieu de les remplacer d’office ;
  • préférer le reconditionné au neuf, qui permet en plus des économies au niveau financier pour des appareils qui fonctionneront comme du neuf, ou presque... 
Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Pour aller plus loin, d'autres solutions moins évidentes existent également, comme bien choisir le téléphone au lieu des messages et de réduire les emails.

En effet, en 2020, les centres de données, ordinateurs et autres appareils numériques comptaient pour environ 14% des émissions de gaz à effet de serre.

Un email quelconque génère environ 4 g de dioxyde de carbone. En comparaison, un simple message téléphonique avec une photo est l'équivalent de 500 m en voiture.

De plus, l'utilisation excessive des réseaux sociaux nécessite de plus en plus de stockage sur le cloud.

Étant donné que celui-ci requiert des serveurs gigantesques et très gourmands en énergie, l'idéal est de stocker vos données en local (disque dur par exemple).

Comment réduire mon empreinte écologique ?

Enfin, réduire les trajets en avion permet également des émissions de CO2 conséquentes, en préférant par exemple le prendre le train.

On peut aussi agir sur d’autres sphères comme en modifiant son alimentation, en consommant moins de mode, en réduisant ses déchets, ou bien autrement !

Beaucoup de petits gestes peuvent faire la différence, à vous de trouver ce que vous pouvez faire à votre échelle !

L'empreinte écologique mesure la pression de l'homme sur la planète.

Elle est de plus en plus grandissante du fait de la modernisation et de l'avènement des nouvelles technologies, c'est pourquoi est grand temps de tous ensemble nous mobiliser à notre échelle, chaque petit geste compte !

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O
MERCI pour cette belle Info. Je pense souvent à l'héritage que l'on va laisser à nos enfants et surtout petits enfants. "Je n'en suis pas fière" mais contrairement à vous je ne me sens pas trop concernée car j'ai essayé ma vie durant de ne pas trop rentrer dans la politique de la sur consommation. (chez nous il fallait économiser)<br /> Par contre quand je vois les infos à la télé et la politique (parfois) des verts j'aurai envie le hurler et là je ne peux rien. Il faut voir aussi avec cette triste guerre en Ukraine (je pense à Catherine Laborde et à sa météo quand Elle disait "c'est bon pour la planète")<br /> JE SUIS TRISTE.<br /> BISOUS Affectueux.<br /> ODILE 67.
Répondre
L
C'est vrai que nous vivons une période pas tout les jours rose... il faut pourtant tenter de voir de l'espoir... Gros Bisous laure