Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partenaires

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

Publié par Lolo Leblog

Miyagi Satoshi

Trois ans après sa création au musée du quai Branly - Jacques Chirac, MIYAGI Satoshi et la troupe japonaise du Shizuoka Performing Arts Center reviennent au musée présenter Le Lièvre blanc d'Inaba et des Navajos, une pièce sur l'universalité des mythes. 

Créé en 2016 à l’occasion du dixième anniversaire du musée, Le Lièvre blanc d'Inaba et des Navajos rapproche, dans une mise en scène spectaculaire, la légende du lièvre blanc relatée dans le Kojiki – recueil des mythes de genèse du Japon écrit au VIIIe siècle - à celles, plus récentes, issues des cultures amérindiennes.

Une traversée dans le temps et à travers les continents, inspirée des écrits de l'anthropologue Claude Lévi-Strauss.

*****************************

MIYAGI Satoshi

Musée du Quai Branly

Théâtre Lévi-Strauss

Cinq représentations :

• mercredi 19 juin 2019 à 20h • jeudi 20 juin 2019 à 20h
• vendredi 21 juin 2019 à 20h • samedi 22 juin 2019 à 18h

• dimanche 23 juin 2019 à 17h

Miyagi Satoshi

Dans son recueil L’Autre face de la lune, Claude Lévi-Strauss établit des correspondances entre certains mythes d’Asie et des cultures amérindiennes.
En relevant leurs similitudes et leurs écarts, il fait de ces mythes parallèles
les émanations d’un réservoir commun qui aurait circulé de l’Indonésie à l’Alaska
à l’époque des grandes glaciations, alors que la majorité des îles étaient reliées à
la terre ferme et que le détroit de Béring joignant l’Asie à l’Amérique était en grande partie émergé.

Miyagi Satoshi

Claude Lévi-Strauss rapproche les versions amérindiennes de l’histoire du lièvre blanc d’Inaba à celle d’un épisode mythique japonais, comparables par la rémanence de certains motifs et gures, dont celles du beau-père malé que et du passeur. Claude Lévi-Strauss y voit alors « un système mythologique » possiblement originaire « de l’Asie continentale », « passé d’abord au Japon, ensuite en Amérique »
et dont « il faudrait rechercher les traces ».

MIYAGI Satoshi relève le défi .

Afin d’apporter sa réponse à l’hypothèse de
Claude Lévi-Strauss d’un système mythologique commun, la troupe du Shizuoka Performing Arts Center s’est plongée dans la lecture de ses écrits avant de se livrer à un exercice d’écriture collective. Ils ont avant tout retenu de Claude Lévi-Strauss le refus de hiérarchiser les cultures et en ont tiré l’essence même de leur projet : donner à voir les transformations du mythe, les voyages de la légende d’un continent à l’autre.

Miyagi Satoshi

En faisant de la création théâtrale un outil de recherche ethnologique, et de l’ethnologie un creuset d’inspiration dramatique, les vingt-cinq comédiens, chanteurs et musiciens de la troupe du Shizuoka Performing Arts Center déploient la puissance de leur jeu dans un théâtre total, mêlant l’humour et le sublime, la tradition et la modernité.

Miyagi Satoshi

Distribution

Conception et mise en scène : MIYAGI Satoshi
Texte : Ecriture collective de KUBOTA Azumi et la troupe Musique : TANAKAWA Hiroko
Scénographie : KIZ Junpei
Création lumière : OSAKO Koji
Création costumes et masques : TAKAHASHI Kayo

**************************

Tarifs : 20 € / 15 € / 10 
Le billet donne accès aux expositions :

OcéanieFélix Fénéon et Palace Paradis

ainsi qu’aux collections du musée
(le jour du spectacle et aux horaires d’ouverture du musée)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louise 19/06/2019 11:16

Merci de l'info
Bises Louise

Lolo Leblog 19/06/2019 11:20

Merci beaucoup ;-)
Bizzz Lolo