Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partenaires

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

Publié par Lolo Leblog

DE L’ASIE A LA FRANCE LIBRE

EXPOSITION 

de l'Asie à la France libre

Joseph et Marie HACKIN,

Archéologues et compagnons de la libération

Du 15 Juin au 16 Septembre 2018

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Une exposition exceptionnelle

Afin de faire connaître deux gures méconnues de la France libre, le musée de l’Ordre de la Libération a décidé de programmer une exposition temporaire consacrée à Joseph et Marie Hackin, qui furent aussi des personnalités importantes de l’archéologie et du monde des musées de l’entre-deux-guerres. L’objectif de cette exposition est de faire découvrir à un public non spécialiste l’engagement mais aussi la carrière de deux personnalités exceptionnelles. Cette exposition à forte teneur archéologique et d’histoire de l’art permettra ainsi de présenter au public une thématique assez inattendue au sein des Invalides – celle d’un pan de l’archéologie pionnière de la première moitié du XXe siècle – grâce à la coopération d’institutions muséales dont l’objet est a priori assez éloigné.

Ainsi, après la présentation biographique du couple compagnon de la Libération, le parcours muséographique revient sur leur travail archéologique. Le visiteur pourra ainsi admirer des pièces uniques comme le Bouddha de Païtava ou les ivoires du trésor de Begram, fruits des découvertes de Joseph et Marie Hackin. Le musée de l’Ordre de la Libération rend ainsi hommage aux archéologues et dévoile des extraits de prises de vues ethnographiques réalisées par Marie Hackin en Afghanistan.

Il n’est pas possible de parler du couple Hackin sans évoquer leur engagement dans la France libre ; ainsi, l’exposition s’attache à présenter les conditions de leur engagement précoce auprès du général de Gaulle et détaille les responsabilités qui leur incombent, à la direction des relations extérieures de la France libre pour Joseph, ou dans l’organisation du corps des volontaires françaises pour Marie.

Cette exposition biographique ouvrira ses portes le 15 juin 2018, à l’occasion des Journées nationales de l’Archéologie et coïncidera également avec la date anniversaire de l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle qui marque les débuts de la France libre.

Bouddha au grand miracle , Afghanistan (Kapishâ, monastère de Païtava), IIIe-IVe siècle  ©Musée national des arts asiatiques - Guimet

Bouddha au grand miracle , Afghanistan (Kapishâ, monastère de Païtava), IIIe-IVe siècle ©Musée national des arts asiatiques - Guimet

L’exposition De l’Asie à la France libre. Joseph et Marie Hackin, archéologues et compagnons de la Libération, est organisée par le musée de l’Ordre de la Libération avec la collaboration exceptionnelle du musée national des arts asiatiques – Guimet et en partenariat avec le musée de l’Armée, du 15 juin au 16 septembre 2018. Elle retrace la vie de ce couple d’archéologues de renom, Joseph et Marie Hackin, qui furent parmi les premiers à rejoindre la France libre en 1940

Mahâvajrabhairava, Tibet oriental XVIe-XVIIe siècle - ©Musée national des arts asiatiques - Guimet

Mahâvajrabhairava, Tibet oriental XVIe-XVIIe siècle - ©Musée national des arts asiatiques - Guimet

Joseph et Marie hackin

Bras droit d’Émile Guimet, Joseph Hackin remplit de nombreuses missions en Asie et est détaché en qualité d’archéologue, en 1931-1932, à l’expédition Citroën Centre-Asie, dite la « Croisière Jaune ». Quant à sa femme, Marie Hackin, elle est à l’origine de la découverte, en 1937, du trésor de Begram. Leurs nombreuses campagnes en Afghanistan ont ainsi beaucoup apporté au monde archéologique que ce soit par leurs découvertes sur la rencontre des arts eurasiatiques entre la Chine, l’Inde et la Grèce ou par leurs recherches sur l’art oriental, bouddhique, sassanide et indien.

Archéologues engagés, ils refusent la défaite et se rallient au général de Gaulle dès juillet 1940. À Londres, ils se mettent activement au service de la France libre avant d’être envoyés pour une longue mission politique et diplomatique en Asie et en Orient. Mais, le couple n’y parviendra pas, puisque leur bateau est torpillé par un sous-marin allemand en février 1941, au large des îles Féroé. Joseph et Marie Hackin disparaissent dans le naufrage avec la quasi-totalité de l’équipage et des passagers. Ils sont faits, le 13 mai 1941, compagnons de la Libération à titre posthume.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Marie Hackin en uniforme de volontaire française © Musée de l’Ordre de la Libération

Marie Hackin en uniforme de volontaire française © Musée de l’Ordre de la Libération

L’exposition s’attache, dans un premier temps, à présenter la vie des époux Hackin et notamment le parcours de Joseph Hackin, avant sa rencontre avec Marie Parmentier. De vingt ans son aîné, il a déjà un parcours riche au moment de son mariage. Il a notamment servi au cours de la Grande Guerre et a été décoré de la Légion d’honneur et de la croix de guerre.

Mais il a, surtout, en tant qu’archéologue, une carrière impressionnante. Il a déjà fait plusieurs fouilles en Asie, dirigé plusieurs publications scienti ques, et est conservateur au musée Guimet qu’il s’emploie à moderniser.

Dès leur mariage, Joseph et Marie Hackin collaborent et réalisent de nombreuses fouilles en Asie. Ensemble, en l’espace de onze ans, ils effectuent quatre missions archéologiques, d’une durée cumulée de sept ans, principalement en Afghanistan.
Leur parcours est étroitement lié à l’ouverture à la France des fouilles sur le territoire afghan (à partir de 1922) et à l’histoire de la Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA) dont Joseph est un des pionniers puis le directeur de 1934 à 1940.

Cette présentation offre également l’occasion de découvrir le contexte géopolitique de l’Afghanistan durant l’entre-deux-guerres au travers des troubles politiques de Kaboul en 1929 auxquels Marie et Joseph Hackin ont assisté ou encore au travers des conditions des missions archéologiques en Orient.

Tous deux grands savants, ils sont également des résistants de la première heure. Ils disparaissent d’ailleurs, en février 1941, au cours du voyage qui les conduit en Asie pour une mission diplomatique au service de la France libre. Joseph et Marie Hackin sont le seul exemple d’époux nommés compagnons de la Libération parmi les 1 038 titulaires de cette haute distinction. Cette marque de reconnaissance prestigieuse tient à la fois à leur ralliement immédiat, à leur rôle dans la France libre naissante mais sans doute aussi au caractère indissociable de leur couple dans la vie, dans le travail et jusque dans la mort.

Bodhisattva Avalokitesvara debout sur lotus renversé, Chine septentrionale, daté 542 - Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Bodhisattva Avalokitesvara debout sur lotus renversé, Chine septentrionale, daté 542 - Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

C'est une exposition très interessante que je vous recommande !!

À savoir :

Conférence

Dans le cadre des soirées culturelles du musée, Vladimir Trouplin, conservateur du musée de l’Ordre de la Libération, et Vincent Giraudier, responsable du département de l’historial Charles de Gaulle au musée de l’Armée, donneront une conférence sur « Joseph et Marie Hackin, archéologues et compagnons de la Libération », le jeudi 21 juin à 19h au musée de l’Ordre de la Libération.

Inscription : contact@ordredelaliberation.fr

livret-Jeu

Pour une visite en famille, un livret destiné aux enfants de 8 à 12 ans, est disponible gratuitement à l’entrée de l’exposition ou en téléchargement sur le site internet du musée : www.ordredelaliberation.fr
Il propose des jeux pour observer, dessiner, se questionner sur le parcours hors du commun de Joseph et Marie Hackin, archéologues et Compagnons de la Libération.

visites Guidées De lexposition

Mardi 3 juillet à 18h30 Mercredi 11 juillet à 14h30 Mardi 17 juillet à 18h30 Mercredi 25 juillet à 14h30

Pour un public adulte, ces visites guidées durent 1h pour 20 personnes maximum.
Elles se font uniquement sur réservation : responsable.mediation@ordredelaliberation.fr Tarif : 8€ par adulte (comprend l’entrée au musée).

Gratuit pour les - de 26 ans.

Flacon ichtyomorphe, « trésor de Begram » Afghanistan, Ier siècle © Musée national des arts asiatiques – Guimet, MNAAG, Paris, Dist. RMN-Grand Palais / Thierry Ollivier

Flacon ichtyomorphe, « trésor de Begram » Afghanistan, Ier siècle © Musée national des arts asiatiques – Guimet, MNAAG, Paris, Dist. RMN-Grand Palais / Thierry Ollivier

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

odile 15/06/2018 13:39

MERCI pour cette info. c'est très intéressant. Je ne connaissais pas ce couple.
BISOUS Affectueux.
ODILE 67.

Lolo Leblog 15/06/2018 13:53

Merci ;-)
Gros bisous Lolo