Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partenaires

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

Publié par Lolo Leblog

Cris d'Amour...

Étant moi même en plein préparatifs pour le Festival d'Avignon

( pour la 3éme année, avec "Chocolat Piment" de Christine Reverho ), j'ai quand-même eu le temps de voir quelques avant-première et j'ai le plaisir de vous présenter :

 "Cris d'Amour..." un seul en scène saisissant.

C'est un florilège d'Écrits d'amour de ( et avec ) Maxence Mailfort

Mise en scène Luda Nekrassov

Lumière Genevièvre Soubirou

Musique Avi Benjamin

Cris d'Amour...

Porté par une pléiade d'auteurs et entouré d'une équipe internationale (Luda Nekrassov, metteur en scène russe, Geneviève Soubirou dont les lumières ont tournées sur 5 continents et Avi Benjamin, compositeur israélien Directeur Musical du théâtre Geisher de Tel Aviv), Maxence Mailfort nous propose un voyage à la fois intime et universel au creux de l'amour.

Une aventure d'1H05 qui va du premier cri jusqu'à la résilience en passant par le souffle coupé.

Un spectacle, hommage à la compagne de sa vie, que Maxence Mailfort offre à la mémoire de son ami Stéphane Marteel, geyser d'amour à la pudeur tonitruante

Cris d'Amour...

Note d’auteur

Pour des raisons inavouables puisque trop personnelles, je n'ai pu résister au désir indomptable de célébrer l'amour par la magie de la poésie. L'amour, vu comme la courbe d'un arc-en-ciel aux couleurs de différents poètes de tout temps et de tout pays.

Le choix affectif dont les associations souterraines se sont imposées, va du poème libre aux alexandrins, de la fable au récit, de la chanson à l'aphorisme, et réunit autour de ce thème, Emily Dickinson, Jong N. Woo, Lola Mouloudji, Maria Casarès, Apollinaire, Eluard, Maïakovski, Queneau, Obaldia, Michelangelo, Vivant- Denon, Baffo, Becquer, Marot, Bukowski, Prévert, Cendrars, Lorca, Rimbaud, Desnos, Khayyam, Radiguet, Pouchkine, Baudelaire, auxquels viennent se joindre les poètes dramatiques Hugo, Shakespeare, Racine, Musset, Molière ...

Le personnage de '' Cris d'Amour...'', sorte de Bartleby rédempteur, dévasté par la foudroyance du vide laissé par la perte de l'être aimé, chante l'universalité de ce sentiment si intime, au cœur de la symphonie des poètes qui composent mon florilège d'écrits d’amour.

Du sentiment fougueux de Roméo au mal amour d'Alceste, en passant par l'amour courtois, coquin, ravageur, fatidique, narquois, désespéré, triomphant, jusqu'à l'amour-humour...

Telle est l'aventure qu'il est proposé de partager.

Cris d'Amour...

Note de Mise en scène

Pour mettre en scène ce spectacle, tissé de vers, de musique, de prose, de danse, de textes dramatiques, j'ai centré principalement l'action sur les deux thèmes de l'amour et de l'art. Un artiste '' perdu,'' personnage interprété par Maxence Mailfort, s'abandonne au refus et à la destruction de sa vie. Pour lui, rien n'existe plus, lui-même n'existe plus.

La perte de l'Amour, l'absence totale d'amour provoque une crise humaine profonde, une crise sociale, une déchirante maladie intérieure qui, en écho me parle de notre monde d'aujourd'hui, ce monde torturé, ce monde qui échappe, ce monde perdu, livré à lui-même. Seule la présence de l'Art peut lui permettre de survivre, de ressusciter...

Cris d'Amour...

MAXENCE MAILFORT

Luis Buñuel lui confia le rôle du Sergent qui raconte ses rêves dans Le Charme Discret de la Bourgeoisie.

Révélé à la Télévision par le personnage de Fortunio de Musset, partenaire au Cinéma d'Elisabeth Taylor dans The Driver’s Seat de G. P.Griffi, il incarne par la suite le Bartleby de Melville dans le film de Maurice Ronet, le héros de Fugue à Waterloo de René de Obaldia, le Comte Philippe dans Au Plaisir de Dieu de Jean d'Ormesson, ainsi que l'étrange médecin de Moravagine dans le film tiré de l'oeuvre de Blaise Cendrars, ...

Au théâtre, il crée le rôle de René Leys de Victor Segalen, il rencontre Roger Blin, pour Le Bleu de l’Eau de Vie de C. Semprun, à l'Odéon. Au Rond-Point, Renaud- Barrault l'engage auprès de Arielle Dombasle et Pierre Vaneck pour la création de Retour à Florence de Henry James, mise en scène de Simone Benmussa. A L’Œuvre, aux côtés de Sophie Marceau et Lambert Wilson, il incarne Le Destin dansEurydice de Jean Anouilh, mis en scène de Georges Wilson. Au Théâtre Marigny il se retrouve porte-parole des Libres Pensées de San Antonio de Frédéric Dard, avec Bernard Mabille, mis en scène de François Bourcier...

Il est également traducteur et adaptateur de Glenn, David Young sur la vie du pianiste Glenn Gould, représentée à Paris en 2002.

En 2004, il crée à Paris L’Or du Temps, en hommage à Lola Mouloudji.

Histoires d'Hommes de Xavier Durringer est, pour Avignon Off 2008, sa première mise en scène au Théâtre La Luna.

Avec Jean-Claude Drouot, qui le met en scène, il crée La Valise de Jaurès de Bruno Fuligny. 2009-2010.

En 2013, dans Du Temps où je rêvais de mes Amours Enneigées il incarne le prix Nobel de littérature Yvan Bounine, mis en scène par Liudmila Nekrassov.

De lui, Maurice Ronet disait :

“De la voix, du geste, de la transparence de son regard qui va au-delà des gens, il suggère tout à la fois le flou du rêve et les précisions de la poésie ...

Cris d'Amour...

"Cris d'Amours..." sera joué au Festival d'Avignon les 9, 16, 27, 28, 29 juillet 2018 au Théâtre Buffon à 18h25.

C'est un magnifique seul en scène porté par Maxence Mailfort qui va creuser au fond des sentiments humains... jusqu'à la déchirure... et l'on reste suspendu, le souffle coupé avec lui face à la douleur de l'absence.

Perdre l'être aimé est la pire chose à vivre, mais il faut justement arriver à la vivre pleinement et pour cela "l'Art" peut nous aider à supporter l'insupportable.

Si ce sujet vous touche, comme il m'a touché moi-même, vous serez captivé par cette pièce forte, interprétée avec fougue par un comédien d'une grande sensibilité. 

Rendez-vous au Festival d'Avignon ;-)

Cris d'Amour...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article