Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Partenaires

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 

Publié par Lolo Leblog

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

"La Consolation"

Un récit de Flavie Flament

Roman contemporain parution le 19/10/2016

256 pages - 19,00€

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Flavie Flament, animatrice de télévision, actuellement journaliste radio sur RTL, a choisi la retraite médiatique pour écrire, son besoin depuis toujours. Elle est l’auteur des Chardons (Le Cherche Midi, 2011), témoignage sur la violence conjugale, et de Lulu la Mouette(Mango, 2015). Elle publie en 2016 La Consolation.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

"Je n’aurais jamais imaginé mener l’enquête sur ma propre vie. J’ai fait un long voyage dont je suis ressortie extraordinairement vivante, avide de mon prochain et d’existence. Mais le trajet fut long, solitaire, douloureux et angoissant.
Un voyage dans une mémoire enfouie, quelque part, au fond de moi, un coffre à secrets scellé du sceau de la honte, de la protection, des mensonges et des aveuglements. On l’appelle la mémoire traumatique. C’est un fantôme qui vous poursuit, assaillant invisible de vos nuits blanches et de vos bonheurs troublés. J’ai subi les premiers assauts du souvenir, sorte de flashs venant d’un infini indéfini, anéantie, soumise, interdite devant les hurlements d’un passé que plus rien n’empêchait de surgir. Alors j’ai décidé de faire face. J’ai laissé remonter les images de l’enfance, dans un désordre fou, j’ai essuyé les bourrasques, résisté au tourbillon et, assurée par des gardiens de la psychiatrie, j’ai recomposé ce film dont la projection m’était, depuis mes 12 ans, interdite.
C’est mon histoire, celle de Poupette, à qui il manquait un morceau d’existence aussi vital qu’un battement de cœur. J’ai assemblé, une à une, les séquences du saccage d’une innocence, comme on recompose une photo que les coupables ont un jour sciemment déchirée.
Aujourd’hui, je suis Moi, intégralement, plus forte. Consolée."

Flavie Flament

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Dans ce récit sensible et délicat, Flavie Flament évoque la trahison des adultes qui lui ont ravi son corps et son innocence.

C’est aussi l’histoire d’une renaissance.

Poupette c'est elle, petite-fille malicieuse, qu'on oublie ou humilie. Et puis un jour ses jambes s'allongent et sa poitrine se laisse apercevoir. Alors on surveille ses mensurations et le regard des hommes sur elle. Sa mère l'exhibe comme un trophée... Sa mère l'aime croit-elle !

Et tout bascule : érotisation, manipulation, objetisation... avec au bout un viol, à 13 ans... avec consentement maternel ? Complicité en tout cas. Comme souvent dans les cas de pédophilie. Son témoignage vise aussi cette mère qui consciencieusement a fait de sa fille un objet sexuel, un accessoire de séduction.

Tout cela, sa mémoire l'avait évacué, un effet post traumatique courant. Mais un jour cela ressurgit et empêche de vivre. On ne peut plus l'éviter, il faut que cela remonte. Pour Flavie Flament cette remontée de l'enfer s'exprime au travers d'un livre "La consolation". Pour Andréa Bescond, cela prend la forme d'un spectacle "Les chatouilles". Tout cela participe à un travail de reconstruction mais surtout de protection de l'enfance,  d'autres petits, à qui des adultes tentent de faire croire que tout cela est normal.

La parole est aux victimes de pédophilie. Il était temps !

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Avec un large sourire, Flavie Flament assure aller "très bien aujourd'hui." Il y a un an, l'animatrice radio confiait dans un livre, intitulé La Consolationavoir été violée à 13 ans par un photographe mondialement connu, David Hamilton, dont l'identité a été révélée plus tard. Quelques jours plus tard, alors que le scandale enflait et que d'autres victimes se manifestaient, le photographe de 83 ans s'est suicidé à son domicile.

Europe1.fr

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Mon avis :

C'est un livre témoignage très fort.

Il en ressort beaucoup de pudeur et en même temps un grand cri de détresse, de vérité, d'incompréhension.

Ce livre était une nécessité vitale pour Flavie Flament... comment comprendre que des adultes puissent s'en prendre aux enfants... pire, comment comprendre qu'une mère ne viennent pas en aide à sa fille ?

Une mère ne doit-elle pas protéger son enfant des prédateurs ?!

Combien de victimes de viols ont elles gardé le silence et en sont mortes ? 

Parce que garder le silence vous détruit peu à peu insidieusement. C'est un mal qui vous ronge de l'intérieur : dépression, mal de vivre, suicide... de nombreuses victimes de viols en sont malheureusement victimes.

L'amnésie traumatique est un processus courant qui explique que tant de femmes ont "oublié" durant des années ces moments traumatiques afin de se protéger, moins souffrir et tenter de vivre "normalement" malgré ce crime.

Mais un jour à la faveur d'une naissance ou d'un deuil, les souvenirs resurgissent avec une force et une intensité telle, qu'il n'est plus possible de se taire.

Que la parole des femmes se libère enfin est une très bonne chose.

Je ne peux que souligner le courage de Flavie Flament qui nous livre ici un récit vibrant d'une grande délicatesse.

On ne peux dire que MERCI aux femmes qui parlent et libèrent ainsi la parole de toutes les femmes abusées dans leur enfance ou dans leur vie de femme.

La question du délais de prescription en matière de crime sexuel sur mineur est bien entendu soulevé.

Pour les victimes, ce délais de "prescription" est juste quelque chose d'insupportable et d'incompréhensible.

Un pédophile devrait pouvoir être poursuivi sans aucune prescription à mon sens.

Ce livre est un témoignage poignant dont on ne ressort pas indemne mais qui soulage... parler, écrire, dire, ne pas se taire est primordial.

C'est un sujet d'actualité ( hélas ) et c'est un livre que je vous recommande parce qu'il est bien écrit, il traire de ce sujet vraiment de manière sensible, honnête et délicate.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Copyright © By Lolo. All Rights Reserved.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Emilie 16/01/2018 11:39

Je n’ai lu que la partie que tu partages dans cet article et elle m’a donné envie d’aller acheter ce livre au plus vite. J’aime les récits profonds et qui ont un sens. Merci pour ce beau partage ^^

Lolo Leblog 16/01/2018 11:50

Merci beaucoup de ton message... belle journée

Margot 15/01/2018 18:16

Très belle analyse, merci Laure

Lolo Leblog 15/01/2018 18:19

Merci beaucoup ;-)

Eva 12/01/2018 15:23

Belle analyse, merci bonne journée
Eva

The Sexy Chemical Company 12/01/2018 13:47

Merci pour cette revue extrêmement bien écrite.

Je te rejoins totalement sur la fin: les crimes sexuels ne devraient pas être avoir de délais de prescription. La psyché d'un enfant n'est pas celle d'un adulte. Il faut du temps, beaucoup de temps pour arriver au stade où la personne peut poser des mots sur les abus dont elle a été victime. Sans compter que bon nombre de crime sexuels ont lieu dans ou avec l'appui du cercle familial, et que tous les parents sont des "dieux" aux yeux de leurs enfants.

Lolo Leblog 12/01/2018 15:31

Merci beaucoup.
Effectivement, les crimes sexuels sur enfant devraient pouvoir faire l'objet de poursuites sans aucun délais de prescription... c'est juste une honte pour la justice :-(

odile 12/01/2018 10:20

MERCI pour cette info "Lecture".
BISOUS Affectueux.
ODILE 67.

Lolo Leblog 12/01/2018 15:29

Merci, bisous et belle journée !!
Lolo

Claude 12/01/2018 10:18

Tu en parles bien. Cela me donne envie d'acheter ce livre. merci !
Bises

Lolo Leblog 12/01/2018 12:09

Merci :-)
C'est drôle parce que j'avais ce bouquin depuis plusieurs mois et j'appréhendais de le lire, j'avais peur que cela soit trop dur.... au final, je l'ai lu d'une traite, c'est bien écrit et il y a beaucoup de pudeur dans ce récit.
Il est bon que la paroles des femmes se libère.
Bises et belle journée