Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lolo Leblog

8 MARS 2016 - Journée des droits des femmes

Aujourd'hui c'est la journée des droits des femmes... j'ai pensé à toutes ces femmes célèbres... mais mon esprit est revenu à l'essentiel à mes yeux, à 2 femmes sans qui ma vie ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui : ma grand mère et ma mère !!!

8 MARS 2016 - Journée des droits des femmes

La Journée internationale de la femme est célébrée le 8 mars de chaque année par des groupes de femmes dans le monde entier. Elle est également célébrée à l’ONU et, dans de nombreux pays, c’est un jour de fête nationale. Lorsque les femmes de tous les continents, souvent divisées par les frontières nationales et par des différences ethniques, linguistiques, culturelles, économiques et politiques, se réunissent pour célébrer leur Journée, elles peuvent voir, si elles jettent un regard en arrière, qu’il s’agit d’une tradition représentant au moins 90 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la paix et le développement.

Des femmes qui ont fait l'histoire

La Journée internationale de la femme est l’histoire de femmes ordinaires qui ont fait l’histoire. Elle puise ses racines dans la lutte menée par les femmes depuis des siècles pour participer à la société sur un pied d’égalité avec les hommes. Dans l’antiquité grecque, Lysistrata avait lancé une "grève sexuelle" contre les hommes pour mettre fin à la guerre. Pendant la révolution française, des Parisiennes demandant "liberté, égalité, fraternité" ont marché sur Versailles pour exiger le droit de vote des femmes.

L’idée d’une Journée internationale de la femme s’est fait jour au tournant des XIXe et XXe siècles, période caractérisée dans le monde industrialisé par l’expansion et l’effervescence, une croissance démographique explosive et l'émergence des idéologies radicales.

Sources : http://www.journee-mondiale.com/192/journee-mondiale-de-la-femme.htm

8 MARS 2016 - Journée des droits des femmes

Je ne sais pas si je suis "féministe"... mais ce que je sais c'est que je dis souvent que le plus grand des racismes fait sur terre est celui infligé aux femmes.

Partout dans le monde la condition de la femme est préoccupante : toutes les religions à mes yeux sont sexistes.

Moi, qui suis issue de la religion chrétienne, je m'en suis éloignée doucement car je trouve anormal qu'une femme ne puisse pas devenir "prêtre" ou bien "pape"... pourquoi ??

Il faut absolument une paire de quelque chose entre les jambes pour avoir cet honneur ??

Notre condition de femme est une telle ignominie que nous ne pouvons tenir des hautes fonctions au sein de l'église ?!

Cela me gêne profondément... et toutes les religions font de même.

Aucune religion ne place la femme au même niveau exact que celui de l'homme, c'est un fait.

Dans certains pays la condition de la femme est presque pire que la condition animale, et encore il y aurait beaucoup à dire car je suis aussi sensible à la condition des animaux dans le monde et c'est un vaste sujet.

Bref, aujourd'hui encore, en France ( et je suis consciente de la chance que j'ai d'être née en France ) pays des droits de l'homme ( aurait-on finalement oublié la femme en cours de route ?!! ) les écarts de salaires pour un même poste sont juste hallucinants entres hommes et femmes !!!

Pourquoi ?? Et surtout, pourquoi cela ne choque t'il pas plus que cela... c'est presque "normal", cela n'a rien de choquant que les hommes soient avantagés ?!!

Cela commence à l'école, statistiquement les filles sont meilleures élèves, comment cela se fait il que nous ne retrouvons pas dans notre société ces mêmes femmes à des postes influents ?? Pourquoi, puisque les garçons travaillent moins bien statistiquement à l'école ce soient eux qui occupent les postes les plus importants partout dans notre société et dans le monde ?

Ce petit clip plein d'humour représente bien que que nous imposons aux petites filles de nos sociétés dites "civilisées".

Et pourtant, malgré tout cela, je ne peux pas vous dire à quel point je suis heureuse d'être une femme... et à quel point j'ai été heureuse d'avoir une fille !!

J'aime être une femme, même si j'ai un problème avec le fait que cela nous impose les "ragniagnias" tous les mois et nous oblige à porter les enfants ( oui je sais, je sais, pas la peine de monter sur vos grands chevaux... il n'y a rien de plus beau au monde... mais, pas pour moi, c'est tout !!! ).

Je n'aurai pas aimé allaiter par exemple ( même si je trouve les femmes qui le font formidables... et cela me saoule que l'on juge les femmes qui ne le font pas !!! ) on a chacune nos raisons de faire ainsi ou ainsi et ce serait tellement bien de ne pas porter de jugements hâtifs...

J'aime la féminité avec ses ambivalences... je peux paraitre très "fille" avec un comportement de "garçon manqué" parfois... et c'est là toute la subtilité d'être une femme.

Et je me suis demandée quelle était la "FEMME" de référence à mes yeux... et bien tout simplement ma mère. Et par prolongation : ma grand mère.

Et pour comprendre qui je suis, il faut comprendre d'où je viens :

Moi et ma petite maman d'amour en 2008 juste avant son décès.

Moi et ma petite maman d'amour en 2008 juste avant son décès.

Ma mère est née en France de parents immigrés Italiens.

Ma grand mère, elle, a eu une vie très difficile : elle a été très peu à l'école et a du travailler tôt ( vers 8 / 9 ans ) pour garder les chèvres dans le nord de l'Italie à Bergamo.

Arrivée en France très jeune elle s'est mariée une première fois avec un homme qui l'a abandonné du jour au lendemain. Elle a ensuite rencontré mon grand père, immigré Italien lui aussi avec qui elle a eu 2 filles.

C'était une femme peu cultivée qui a fait des ménages toute sa vie pour travailler et gagner un peu d'argent , elle faisait absolument toutes les corvées à la maison : cuisine, ménage, courses, repassage... tâches réservées aux "femmes" évidemment.

C'était comme cela dans la tradition Italienne.

Malheureusement, mon grand père bien que travailleur, était alcoolique, les cris et la violence ont été le quotidien de ma mère enfant.

Pour elle, l'école a été une véritable chance de s'en sortir, de ne pas reproduire la vie qu'avait eu sa propre mère. Petite pourtant, elle devait faire toutes les corvées avec sa soeur : repassage, ménage, cuisine... cela a provoqué en elle un véritable dégout pour toutes ses tâches du quotidien et du coup, lorsqu'elle a eu une fille ( donc, moi !! ) elle s'est promis de ne jamais reproduire cela avec elle. Je pense qu'elle a choisi aussi mon père en conséquence, c'est vrai que j'ai eu la chance d'avoir un papa pas du tout macho avec un grand respect des "femmes" en général.

Ma mère m'a donc préservé étant petite, d'ailleurs à la maison avec mon père, ils se partageaient toutes les tâches. Ma mère aimait assez peu faire la cuisine, le ménage ni la vaisselle et c'est mon père qui s'y collait bien souvent, j'ai toujours connu cela à la maison étant petite : un papa qui aidait absolument à toutes les tâches sans aucun souci.

Lorsque je repense à ma maman ( qui a été emportée hélas par un cancer en 2008 ), je ne voyais pas en elle une femme "d'intérieure", elle ne passait pas beaucoup de temps à me faire des bons gâteaux etc... mais elle passait beaucoup de temps avec moi, à me dire que je pouvais réaliser mes rêves, à me pousser vers l'avant, à me soutenir quelque soit mes décisions.

Elle m'a appris qu'être "libre" n'avait pas de prix... qu'il fallait que je sois heureuse, que je trouve un compagnon qui me respecte. Qu'un homme n'avait pas à lever la main sur une femme (ce qu'elle avait hélas vécu à la maison étant petite )... JAMAIS !!!

Elle m'a appris que les femmes étaient toutes belles, fortes et intelligentes.

Il en ressort qu'en effet, j'admire les femmes qui osent dire tout fort ce qu'elles pensent... les femmes qui ne se laissent pas soumettre même au péril de leur vie.

Il en ressort que je trouve toutes les femmes belles : quelque soit leur couleurs de peaux, leurs âges, leurs morphologies.

Il se trouve que j'admire aujourd'hui les choix de femmes très différentes : celles qui aiment être maman, celles qui ne le souhaitent pas, celles qui décident de travailler et celles qui préfèrent rester à la maison, celles qui allaitent, celle qui préfèrent donner le biberon... chaque choix est respectable !!! Cela me saoule de voir certaines ou certains juger les autres sans cesse et créer des polémiques là où il n'y en a pas.

J'admire les femmes et je suis fière d'en être une parce que notre parcours n'est pas facile, mais que nous restons fortes et dignes devant l'adversité.

Lorsque je pense que les femmes n'ont obtenu le droit de vote en France qu'en 1944 !!!!

8 MARS 2016 - Journée des droits des femmes

Il y a de quoi être fière du chemin parcouru... et même si la route de l'égalité est encore longue... nous y arriverons, je n'en doute pas.

Lorsque je pense d'où je viens, à ma grand mère qui a subit la domination des hommes toute sa vie... puis à ma mère qui s'est libérée de toutes ses chaines pour devenir une femme de tête, forte, aimante et intelligente.

Tant de choses ont changé en seulement 2 générations !!!

Lorsque je vois tout cela, j'ai de l'espoir... grâce à ces 2 femmes (ma mère et ma grand mère ) je vis aujourd'hui exactement la vie que je voulais.

Je suis une artiste, je suis une maman qui a adopté sa fille exactement comme je le rêvais étant petite, je suis une femme amoureuse depuis plus de 20 ans d'un homme qui me respecte et m'aime pour ce que je suis vraiment et pas pour l'image qu'on pourrait en avoir.

J'espère que ma fille fera ce qu'elle veut dans la vie et que ni sa couleur de peau ( elle est asiatique ) ni sa condition de femme seront une barrière à son bonheur.

Je sais que je serai fière d'elle, quoi qu'elle fasse.

Alors, je ne sais pas si je suis féministe... mais je tire mon chapeau à toutes celles qui se sont battues pour que d'autres femmes aient une vie plus juste.

Je tire aussi mon chapeau aux hommes qui respectent les femmes à leur juste valeur dans ce monde sexiste parfois.

Les hommes et les femmes sont différents, mais on est aussi complémentaires sur beaucoup de choses, il serait juste temps de se prendre par la main, de s'entraider, de refuser les inégalités TOUS ENSEMBLE.

On est des êtres humains avant tout, dans toute notre diversité, c'est notre force... être une femme ne devrait donc pas être une "tare" aux yeux d'un employeur, ou bien empêcher une petite fille d'aller à l'école dans certains endroits du monde, les femmes n'ont pas à être mariées de force, elles ont le droit de choisir quoi faire de leur vie... il est temps que cela change vraiment, aujourd'hui, maintenant.

8 MARS 2016 - Journée des droits des femmes
8 MARS 2016 - Journée des droits des femmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

odile 09/03/2016 08:32

Que c'est BEAU ce que vous écrivez......!!!
Très bel Hommage à votre Maman (vous lui ressemblez) et à votre Grand-Mère.
Oui, il y a beaucoup de trucs à remettre sur les rails et parfois, je me demande si on ne marche pas à reculons...!!!...???
J'espère que vous avez passé de Bonnes Vacances et que vous n'êtes pas trop fatiguée.
BISOUS Affectueux.
ODILE 67.

odile 10/03/2016 08:09

St Laurent du Var!!! vous me faites rêver. J'ai une amie qui vit à Cagnes sur Mer.
Malgré la fatigue du théâtre le changement d'air vous fera du bien et là bas j'espère que vous verrez le ciel bleu.
Ici , il y en a marre de voir que du gris et sauf quelques rares fois un ciel plus clément.
Bon COURAGE pour les représentations.
BISOUS Affectueux.
ODILE 67.

Lolo Leblog 09/03/2016 09:02

Odile
Merci de votre message... nous sommes bien rentrés. Stella et Hugo vont mieux mais moi cette grippe m'a beaucoup fatigué... j'ai du mal à récupérer, je reste très fatiguée, je prends des vitamines !!!!
Il le faut, je joue au théâtre le week-end prochain à Saint Laurent du Var.
Bisous

Magali 09/03/2016 08:17

Quel bel article !!!!! merci !!!!!! bonne journée à vous ! et une pensée à votre maman et grand-mère !!!!

Lolo Leblog 09/03/2016 08:59

Merci beaucoup Magali
Bonne journée, Lolo

Joune 08/03/2016 23:25

jolie ode à ta maman , quelle ressemblance, jusqu au bout de ses mains, je m épanche tjrs quand tu t exprimes sur tes sentiments pour elle
quant à l évolution de la femme en général je me souviens qu en 1966 , quand j ai ouvert un cpte bancaire en France à mon nom, l autorisation maritale était de rigueur , je marronnais déja, alors qu en Suisse, je pouvais le faire comme une grande tte seule je précise au cas zou, je travaillais à Genève, donc légalité
bisous chère laure

Lolo Leblog 09/03/2016 08:59

Coucou Joune
Et oui, c'est incroyable d'avoir du demander l'autorisation maritale pour ouvrir un compte en banque... cela parait fou... c'est pourquoi il faut rester vigilante, ce n'est pas si loin.
Gros bisous, Laure