Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Lolo Leblog

Les Bêtises

Les Bêtises

François, la trentaine, lunaire et maladroit, est un enfant adopté. Prêt à tout pour savoir d’où il vient, il parvient à se procurer les coordonnées de sa mère biologique, Elise. Lorsqu’il sonne à l’interphone, on lui demande s’il est là pour la fête. Il ne fait pas partie des invités. C’est alors qu’un homme providentiel s’approche : l’extra embauché pour la soirée. François le convainc de lui céder sa place. Il se retrouve au service d’une famille dont il ignore tout, la sienne.

Première.fr

Le Monde

"Les Bêtises" sont surtout freinées par une écriture faiblarde, dont le problème devient évident au cours de la fête, le corps principal du film : les obstacles qui séparent François d’un véritable contact avec sa mère ne sont pas assez forts, nombreux, infranchissables, pour justifier la durée, même réduite, du récit."

Télérama

"Loin de la facilité épaisse, de la vulgarité satisfaite de tant des comédies françaises actuelles, les deux soeurs ont l'audace, elles, de miser sur Blake Edwards, pour le rythme, et Jacques Tati, pour le sens de l'espace. Elles sont loin de les égaler encore. Mais si la route est longue, le chemin est bon."

Le Parisien

"Malgré quelques imperfections, ce premier long-métrage de deux soeurs se distingue par la qualité de son écriture et son atmosphère très originale."

Les Bêtises

Mon avis :

Ce film m'a évidemment interpelé car on y parle adoption... de ce côté là, j'ai été déçue... on survole un sujet intéressant pour en faire une grosse farce.

Ce garçon recherche ses parents biologiques, jusque là pas de soucis, et lorsqu'il évoque ses parents adoptifs, c'est pour dire qu'ils ont eu une fille biologique après l'avoir adopté, qu'ils l'ont appelé "Victoire"... sous entendant qu'à l'arrivé de sa soeur, ils l'ont complètement délaissé.

Bonjour le sale cliché sur l'adoption !!!! Sympa...

Mais bon, à part cela, j'ai passé un bon moment.

Ce personnage un peu lunaire, qui enchaîne maladresse sur maladresse est quand même très attachant. Le film est léger et finalement le sujet de l'adoption est juste un prétexte à cette histoire qui est plus une rencontre amoureuse rocambolesque !!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article